Action : produits bio - 15 % Sans gluten alimentation bio cosmétique bio


Le shopping bio, écologique et éthique

Produits bio : une question de confiance

Les exploitations agricoles et les transformateurs alimentaires font régulièrement l'objet d'inspections afin de s'assurer que ceux-ci respectent les normes en vigueur en agriculture biologique. Les mêmes règles sont aussi appliquées à l'ensemble des produits biologiques fréquemment importés dans l'UE, comme le café, le thé et les bananes.

Comment les produits sont-il certifiés bio ?

Pour arborer les labels et les logos bio en Europe, les produits biologiques suivent un processus drastique.

Les exploitants conventionnels doivent passer par une période de conversion de deux ans minimum avant d'afficher la mention " biologique " sur leurs produits. S'ils souhaitent produire à la fois des produits conventionnels et des produits bio, ils doivent séparer clairement les deux unités de production.

Les acteurs de la filière biologique doivent toujours respecter le règlement de l'Union européenne. Ils font l'objet, une fois par an au minimum, d'inspections par des organismes de contrôle autorisés par les États membres, qui certifient leur conformité à ces règles.

Les producteurs qui remplissent les conditions se voient ainsi remettre un certificat et sont autorisés à étiqueter leurs produits avec la mention bio.

Comment se déroulent les inspections ?

Au terme de la période de conversion, les opérateurs continuent d'être contrôlés par le biais d'inspections annuelles détaillées, qui comprennent :
* l'audit de la documentation commerciale, de gestion du cheptel, vétérinaire, etc.
* le prélèvement éventuel d'échantillons
* l'inspection des conditions de vie des animaux dans les bâtiments et à l'extérieur
* l'inspection des champs, des vergers, des serres et des pâturages

Les inspecteurs peuvent aussi effectuer des inspections supplémentaires et des visites inopinées d'acteurs jugés à risques.

Chaque État membre de l'Union a mis en place un système d'inspection, désigné des d'autorités publiques et/ou agréé des organismes de contrôle privés pour effectuer l'inspection et la certification de la production biologique.

Si un acteur ne respecte pas toutes les exigences réglementaires, son certificat peut être retiré, de même que l'utilisation du label biologique.

Traçabilité et confiance

Ces inspections vous offrent la certitude, lors de l'achat de produits présentés comme biologiques, que la production de ces derniers aura été bénéfique pour l'environnement,
pour les animaux, pour les communautés rurales et à plus long terme, pour vous-même.

Les produits biologiques sont ainsi intégralement traçables et garantis par des normes strictes. Les règles d'étiquetage vous garantissent notamment la fiabilité d'informations importantes telles que l'origine du produit, les ingrédients et le code officiel de l'organisme de certification ayant inspecté le site de production.

Étant donné que les normes biologiques contrôlent de façon stricte l'utilisation d'ingrédients artificiels tels que conservateurs et exhausteurs de goût, et bannissent l'utilisation d'OGM, vous avez la certitude du goût et de la texture authentiques des aliments biologiques que vous achetez.

Et la clarté de l'étiquetage des produits biologiques ?

L'étiquetage et l'utilisation du logo sont soumis à des règles strictes, afin d'éviter tout abus et toute confusion chez le consommateur :

"Les termes tels que biologique, bio, éco etc., y compris les termes utilisés pour les marques déposées, de même que les pratiques d'étiquetage ou de publicité susceptibles de tromper le consommateur ou l'utilisateur en suggérant qu'un produit ou ses ingrédients sont conformes aux exigences définies dans ce règlement, ne doivent pas être employés pour les produits non biologiques."

De plus, les produits contenant des OGM ne peuvent pas porter la mention bio.

Pour gagner encore plus la confiance du consommateur, la réglementation stipule qu'un produit bio doit porter le nom du dernier acteur de la filière qui l'a manipulé : producteur, préparateur ou distributeur. Le nom ou le code de l'organisme de contrôle doit également être indiqué.

Pour en savoir plus sur l'étiquetage des produits bio, consultez le guide d'étiquetage des denrées alimentaires biologiques de l'agence bio
Rédigé le  24 juin 2010 7:30  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site