Action : produits bio - 15 % Sans gluten alimentation bio cosmétique bio


Le shopping bio, écologique et éthique

Tout sur le savon d'Alep

De quoi est composé le savon d'Alep ?

Originaire de la ville d'Alep en Syrie, le savon du même nom contient traditionnellement quatre ingrédients (pas un de plus !) : de l'eau, de la soude végétale (0,3% dans l'idéal), de l'huile d'olive et de l'huile de baies de laurier (Laurus nobilis). Aucun additifs de synthèse ou parfums n'est présent dans le VRAI savon d'Alep. Sa couleur varie selon la qualité et le taux d’acidité de l’huile d’olive utilisée, et de la concentration en huile de baies de laurier. Dans le commerce, cette teneur est plus ou moins élevée, allant de 12% pour la moins forte à 40%

A éviter en cas d'eczéma

Comme c'est un savon plutôt doux, on prête parfois des bienfaits contre l'eczéma au savon d'Alep. Or, il n'est pas du tout conseillé dans cette indication. "Le savon d’Alep reste un savon, donc un agent tensio-actif qui va dissoudre les lipides de la peau, et avoir tendance à la décaper et à l’assécher" prévient le Dr Nina Roos, dermatologue. En clair : "Moins on l'utilise sur ces peaux, mieux c’est."

A tester sur certains psoriasis

Même s'il est surgras et hypoallergénique, le savon d'Alep n’est pas particulièrement conseillé par les dermatologues en cas de psoriasis. Cependant "on peut l’essayer sur des psoriasis très squameux ou en cas de plaques du cuir chevelu" indique notre dermatologue. Pourquoi ? "Comme il est un peu gras, il peut aider à décoller/ramollir certaines croûtes dues aux psoriasis."

Reconnaître un vrai savon d'Alep

Un vrai savon d'Alep se présente sous la forme d’un gros bloc parallélépipédique ou d'un cube. Son aspect est brut, sa couleur externe brun doré et interne, verte. Il provient exclusivement d'Alep en Syrie et porte sur l'une de ses faces le sceau en arabe du fabricant. Sa composition fait état uniquement de quatre ingrédients (huile d'olive, de baies de laurier, soude et eau). Un savon dit d'Alep qui contient des huiles de coprah, de palme ou animales -parce qu'elles coûtent moins cher- est frelaté.

A savoir : Un bon savon d'Alep dure très longtemps et devient de plus en doux au fur et à mesure des utilisations. Il se conserve très bien à l'abri du soleil et de l'humidité.

Un bon antipelliculaire naturel

Dans la tradition, le savon d'Alep était utilisé pour la toilette du corps mais aussi pour laver les cheveux. Il participe entre autre à l'apaisement des états pelliculaires (à condition que l'eau du robinet qui sert à rincer les cheveux ne soit pas trop calcaire). On peut l'utiliser en shampoing, une à deux fois par semaine, en le laissant poser quelques minutes sur la zone à traiter.

Recommandé en cas de mycoses

Comme son pH est plus basique que celui de la peau, le savon d'Alep peut faire du bien lors de mycoses cutanées, notamment quand elles sont récidivantes. "Ces champignons se développent moins à pH basique" argue le Dr Roos, dermatologue, qui le recommande aux personnes ayant tendance à avoir des mycoses du tronc.

Attention : Le savon d'Alep ne doit pas être utilisé pour l'hygiène intime. De façon générale, il ne faut jamais mettre de savon sur les muqueuses.

Oui aux peaux grasses, non aux plus sèches

Peau grasse, acné : le savon d'Alep est un bon moyen naturel de nettoyer sa peau au quotidien. "Le nettoyage est plus doux qu’avec un savon moderne, il donne une sensation de propreté sans trop irriter" explique notre dermatologue. Il peut aussi être utilisé par les peaux normales à mixtes. Par contre, il "reste trop agressif pour les peaux sèches".


La gamme Alep

Rédigé le  26 sep. 2014 9:18  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site