Action : produits bio - 15 % Sans gluten alimentation bio cosmétique bio
Err

Le shopping bio, écologique et éthique
Blog
Rechercher

La flash pasteurisation

La flash pasteurisation est un procédé de conservation des aliments qui dérive de la pasteurisation inventée par Louis Pasteur en 1856. 

Cette méthode détruit les micro-organismes (les germes et les bactéries notamment) par traitement thermique ou réchauffage et augmente la durée de vie des produits alimentaires. 

A la différence de la pasteurisation classique, elle a pour avantage de préserver les qualités organoleptiques des produits (odeur, goût, texture, vitamines) afin qu’ils restent les plus proches possibles des produits frais. 


Procédé utilisé

Le procédé de conservation des aliments inventé par Pasteur consiste à chauffer un aliment à une température définie (comprise entre 70°C et 85°C) pendant un certain laps de temps, avant de le refroidir rapidement. 

Cette technique, dite de "pasteurisation", nécessite de longues procédures de chauffage et de refroidissement qui peuvent dégrader les arômes de certains produits comme les jus de fruits. 

Au contraire, la Flash pasteurisation consiste, grâce à un équipement complexe constitué d'échangeurs de chaleur, à chauffer rapidement les produits (en quelques secondes seulement) et à les refroidir tout aussi rapidement. 

La réduction des temps de traitement thermique préserve d’autant plus la qualité gustative de boissons sensibles comme les jus de fruits ou les vins. 


Applications

Ce procédé est utilisé pour le conditionnement de produits dans lesquels l’ajout de conservateurs est interdit comme les jus de fruits. Il a d’ailleurs pour avantage de mieux préserver les minéraux et les vitamines originellement présents dans le produit frais. 

Il est également utilisé dans l’industrie agro-alimentaire pour la conservation du lait, des boissons lactées, des crèmes desserts, des produits à base d’œuf et de certaines sauces. 

L’une des applications les plus courantes de la Flash pasteurisation concerne le vin : ce procédé reconnu d'une parfaite innocuité pour les vins est aujourd’hui largement recommandé par les œnologues pour tous les types de vins (vins blancs, rouges ou rosés, secs, moelleux ou liquoreux). 

Il consiste à porter en un temps extrêmement bref le vin à une température de 72°C, à l'y maintenir 20 secondes et à le ramener à sa température initiale en un temps tout aussi bref. Ainsi, cette méthode n’altère ni les qualités gustatives du vin ni ses capacités de vieillissement. 

Rédigé le  4 avril 2016 14:08  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Les Bougies en cire d'abeille

Les Bougies en cire d'abeille

Les Bougies en cire d'abeille ne comprennent pas de toxines et sont sans suie, ne provoquent pas d'allergies, ont la flamme la plus brillante, sont plus propre et brûlent 5 fois plus longtemps que les bougies de paraffine. Ces bougies libèrent des ions négatifs dans l'air lorsqu'elles sont brûlées pour dynamiser le corps.



Rédigé le  25 fév. 2016 17:45  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

La luzerne, ou l'alfalfa

La luzerne, appelé aussi l'alfalfa, est un classique. Qui ne connaît pas la luzerne? Au moins de nom. Mais en fait, connaissons-nous vraiment la luzerne?

Elle contient 20% de protéines où les 8 acides aminés essentiels sont présents. Toutes les vitamines connues sont présentes y compris la vitamine K qui se trouve rarement chez les végétaux. Son contenu minéral est autant diversifié qu’il s’impose en quantité. Par exemple, pour le même poids, elle contient trois fois plus de calcium, de magnésium, de potassium et de fer que les épinards.

De plus, les 8 enzymes nécessaires à une digestion idéale brillent par leurs présences, soit : la protéase (protéines), la lipase (lipides), l’amylase (amidons), l’émulsine (sucres), l’invertase (du sucrose en glucose et fructose et le sucre de canne en dextrose), la peroxydase (oxydant du sang), la pectinase (formation de gel à la digestion) et la lactase (digestion du lait).

Par ailleurs, avec les pois chiches et les haricots de soya, la luzerne est parmi l’une des meilleures sources de saponines. Ces substances saponifient le cholestérol en s’y attachant et l’entraînent vers la sortie. Item avec les acides gras et la bile excédentaires.

Plus encore, comme les membranes des cellules cancéreuses contiennent plus de composants graisseux (dont le cholestérol) que les cellules saines, la capacité aux saponines de s’accrocher en priorité à leurs surfaces et de provoquer leur mort font de cet agent une arme potentiellement supplémentaire contre le cancer.

Enfin, comme si ce n’était pas assez, un de ces pigments (le plantix) réduit les effets toxiques des médicaments de même que ceux des additifs chimiques servant à la conservation de nos aliments.

Pourquoi acheter de la luzerne germée Bio certifiée ?

Le mode agricultural « Bio » respecte, promouvoit et encourage la vie à tous les points de vue. La « certification Bio » confirme qu’aucun produit chimique pouvant nuire à la santé humaine et à celle de la terre n’a été utilisé. Et puis, quand le prix offert est des plus compétitifs à celui d’un produit « ordinaire », pourquoi s’en passer?

Rédigé le  15 déc. 2015 14:25 dans Alimentaire  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

L’éponge de Konjac : 6 bonnes raisons de l’adopter

1. L’éponge de Konjac est un accessoire entièrement naturel

Avis aux inconditionnelles du naturel et de la slow cosmétique, vous ne pourrez plus vous passer de votre éponge bio. Composée de fibres végétales, elle provient d’une plante originaire d’Asie connue sous le nom de Kannyaku. Réputée depuis longtemps pour ses vertus nutritionnelles, elle fait désormais un malheur au rayon beauté depuis environ un siècle. Un vrai trésor multi-fonctions en somme.

2. Elle est écologique

L’éponge de Konjac est biodégradable à 100% et se conserve environ 3 mois si vous l’utilisez quotidiennement. De quoi chouchouter votre peau en même temps que l’environnement, fini les produits toxiques et polluants. Place au respect de la nature dans votre routine beauté.

3. Un nettoyage ultra doux

Elle fut d’abord conçue pour les nourrissons. C’est donc sans surprise qu’elle nettoie la peau avec une douceur extrême, en préservant l’épiderme. A tel point qu’elle est tout à fait envisageable pour les peaux très sensibles, les peaux à eczéma et même souffrant de psoriasis. Voilà qui devrait en soulager beaucoup cet hiver!

4. Elle exfolie en profondeur

Matin comme soir, imbibez-la d’eau pour la faire gonfler et ajouter une dose de votre nettoyant habituel. En procédant par petits gestes circulaires, vous exfoliez ainsi votre peau en profondeur mais toujours avec douceur. Résultat: une peau saine et radieuse !

5. Des pores nets et adieu les boutons

Après usage fréquent, les pores sont plus serrés, pour un grain de peu d’apparence nette mais surtout, les pores sont décrassés. Au fil du temps, votre peau se lisse et les boutons se font de plus en plus rares. Fini les traitements desséchants et agressifs pour lutter contre les boutons!

6. Elle est économique

Au prix de 10,- Frs en moyenne, elle est un accessoire pratique et accessible qui vaut clairement son investissement. Vous pouvez désormais balancer vos cotons, lingettes, gants de toilette pour vous contenter de votre éponge tout en 1.

http://www.inbio.ch/PBCatalog.asp?CatID=0&BrandID=231169

Rédigé le  1 déc. 2015 9:16  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Le lait de vache vu par un nutritionniste

La nutrition et le sport sont intimement liés. C’est effectivement le cas pour la course à pied et nombreux sont les coureurs à se demander quels sont les effets de la consommation du lait sur leur performance. Malheureusement le lait ne mérite pas sa bonne réputation.

Le lait de vache à sagement éviter

Soyons clair d’entrée : le lait de vache est mauvais pour la santé. Les pays où la plus grande quantité de lait est consommée sont les mêmes qui connaissent le plus grand nombre de fractures et le plus grand taux d’ostéoporose. N’oubliez pas que le lait est un produit acidifiant et le corps doit puiser dans son contenu alcalin pour en limiter les effets. Consommer du lait de vache va donc affaiblir votre flore intestinale et faciliter l’apparition de problèmes gastriques pendant le running.

Il faut avoir quelques chiffres en tête : l’Homme a vécu de -7 millions d’années à -10 000 sans lait ! Cette habitude se traduit encore dans notre organisme et notre patrimoine génétique : c’est pour cela que 75% de la population mondiale est intolérante au lactose. Elle s’explique par un déficit en lactase, l’enzyme servant à assimiler le lactose, une fois l’âge du sevrage passé. Il faut savoir également que nous sommes le seul animal qui continue d’en consommer à l’âge adulte, et aussi le seul qui boit le lait d’un autre animal. Avec le blé, il participe ainsi à la perméabilité intestinale.

Remplacer le lait animal par du lait végétal

Si on évite le lait d’origine animal par quoi le remplacer ? Par du lait d’origine végétale tout simplement. Celui-ci possède plusieurs avantages par rapport à son homologue : ils sont très digestes, la plupart du temps exempts deglutenriches en nutriments (minéraux, vitamines, fers, etc), fournissent de bon acides gras et évitent les contenus chimiques que les vaches peuvent avaler et que vous retrouvez donc dans leur lait. Veillez seulement à tous les prendre bio.

Le plus célèbre des laits végétaux est sans conteste le lait de soja. C’est en effet le premier à s’être démocratisé sur le marché et en grandes surfaces. Ca tombe bien, il possède de très bonnes qualités nutritionnelles. Ce qui est intéressant pour les sportifs c’est son apport important en protéines sans les déchets acides contenus par la viande rouge.

Quelques recettes avec les laits d’amande et de soja

Ces laits végétaux sont notamment très bons pour accompagner votre petit-déjeuner un jour de course à pied. Unsmoothie maison aux dattes vous permettra notamment de faire le plein de potassium pour vous aider à réguler la contraction musculaire et prévenir les risques de crampes. Pour une personne : prenez un verre de lait d’amande ou de soja avec une banane, une datte dénoyautée et un demi-avocat.

Ils peuvent également accompagner les flocons d’avoine, faciles à manger et même à préparer puisque cela doit être fait la veille : 1/3 de tasse d’avoine, une tasse de lait d’amande ou de soja, une banane écrasée, une poignée de myrtilles, une pincée de cannelle et quelques fruits oléagineux pour la garniture.

Que vous soyez runneur ou non, restez loin du lait de vache. Contrairement à ce que certaines firmes ont voulu vous faire croire il est mauvais pour la santé et n’est pas indispensable à l’âge adulte. Remplacez-le donc par ses équivalents végétaux comme le lait d’amande ou le lait de soja.


  Erwann Menthéour

  Spécialiste en nutrition et en préparation physique

Rédigé le  29 oct. 2015 10:22  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Qu'est ce que l'Edamame

L’edamame est un «soja jeune. » Cela veut dire qu’il est récolté à ses  débuts, avant qu’il ne puisse devenir complètement mature et dur. Il est sans gluten, sans cholestérol et faible en calories, en plus d’être une source bienvenue de protéines (en particulier pour les végétaliens et végétariens). L’edamame apporte du fer et du calcium.

http://www.inbio.ch/spaghetti-d-edamame-bio-sans-gluten-explore-asian-200-g-c2x15893189

Rédigé le  8 oct. 2015 13:49  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite...